Votez svp !

QUELS SONT LES RISQUES ET LES COMPLICATIONS POTENTIELS D’UNE OPÉRATION DE MASTOPLASTIE ?
Depuis de nombreuses années, la mastoplastie est la procédure cosmétique la plus populaire. Ceci témoigne de sa sécurité impeccable et de sa capacité à obtenir un résultat satisfaisant chez la plupart des patients. Cependant, toutes les interventions chirurgicales comportent des risques et la mastoplastie ne fait pas exception.

Les saignements postopératoires peuvent provoquer une accumulation de sang (hématome) dans la poche autour de l’implant. Il s’agit d’un événement rare (moins de 1 %), mais les saignements possibles sont soigneusement bloqués par cautérisation et, si nécessaire, un tube de drainage approprié est inséré pendant l’intervention. Le tube de drainage évacue le sang et est généralement retiré le matin après l’intervention. En cas d’hématome, il est nécessaire de rouvrir l’incision, de retirer le prélèvement sanguin et d’arrêter le saignement.

L’opération d’augmentation mammaire est réalisée dans des conditions extrêmes de stérilité et une prophylaxie antibiotique adéquate est réalisée. Par conséquent, les taux d’infection sont réduits à moins de 0,5 %. Toute infection qui peut survenir dans les tissus autour de l’implant est normalement traitée avec des antibiotiques, alors que dans les cas extrêmes, le retrait chirurgical de la prothèse peut être nécessaire et n’est généralement remplacé que lorsque l’infection a complètement cessé.

Une contraction capsulaire peut se développer à moyen et long terme (voir la question ci-dessous). Très rarement, l’usure mécanique provoque la rupture de l’enveloppe en silicone. Bien que cette complication ne présente aucun danger, l’implant devra être remplacé ou retiré en temps voulu.

Les implants peuvent parfois tourner dans la poche. Lors de l’utilisation de prothèses rondes, cette complication n’est pas problématique, car elles sont de forme symétrique. Tous les implants au goutte-à-goutte sont conçus avec un revêtement structuré pour stimuler l’adhésion au tissu mammaire et empêcher la rotation. Si la rotation se produit malgré cette mesure préventive, le volume se déplace et déforme la forme du sein. La rotation de l’implant par goutte peut être corrigée chirurgicalement.

Le poids de l’implant peut affecter les modifications des seins dues à l’âge et à la gravité. Les gros implants peuvent allonger et affaiblir l’enveloppe mammaire et causer une défaillance prématurée.

La patiente, lorsqu’elle envisage une opération de mastoplastie, doit bien comprendre que dans de nombreux cas, les implants sont palpables dans la partie inférieure externe du sein. C’est plus souvent le cas chez les patients très minces ayant de gros implants. Une possible ondulation peut se produire lorsque la couverture des tissus mous est faible. Malgré un positionnement submusculaire, les bords ondulés de l’implant peuvent parfois être palpables et visibles dans la région inférieure du sinus. Pour recouvrir l’implant ondulé, une opération de transfert de graisse (liporefilling) peut être effectuée.

La mastoplastie doit aussi tenir compte de l’apparence. La règle générale est que plus l’implant est petit, plus l’aspect du sein est naturel. Si la palpabilité et l’aspect naturel sont des questions très importantes pour le patient, il peut être nécessaire de reconsidérer la procédure de mastoplastie.

L’opération de mastoplastie laisse des cicatrices sur la poitrine et sous les aisselles. Les cicatrices se dissolvent au bout d’un an environ et sont rarement visibles après cette période. Cependant, l’apparence des cicatrices varie d’un sujet à l’autre.

Les résultats esthétiques insatisfaisants sont évités par une planification chirurgicale méticuleuse. Vous trouverez plus d’informations sur les complications possibles des implants mammaires et les corrections possibles dans la section révision de la chirurgie mammaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code